Rechercher
  • Laurence Bourgeois

La Zététique ? Quesaco ?

Derrière ce doux mélange de zénitude et de diététique se cache la Zététique. Vous connaissez ?

La Zététique est à la mode et pourtant, elle était enseignée dès l’Antiquité ! Du grec zétètikós («qui aime chercher»), la Zététique est définie comme l’art du doute. Elle considère le doute non pas comme un simple procédé ou une pratique, mais comme un Art. La Zététique correspond au refus de toute affirmation dogmatique. La définition de Pierre Larousse dans son Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle mérite d’être rappelée : «Le nom de zététique, qui signifie chercheur, indique une nuance assez originale du scepticisme : c’est le scepticisme provisoire, c’est presque l’idée de Descartes considérant le doute comme un moyen, non comme une fin, comme un procédé préliminaire, non comme un résultat définitif».

Point de Zététique, donc, sans esprit critique !

Le premier enseignement de Zététique a été créé en 1993 à la Faculté des Sciences de Nice par le physicien Henri Broch, Docteur ès Sciences. Cet enseignement a déjà été suivi par plusieurs milliers d'étudiants. Depuis, diverses structures ou associations se sont créées dans le but de promouvoir la Zététique.

Pour finir cet article, une petite citation d’Henri Poincaré, à méditer…

« Douter de tout ou tout croire, ce sont deux solutions également commodes qui l’une et l’autre nous dispensent de réfléchir ».